CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

CIMA

Exploitation de l’or en Afrique

Publié

au

CIMA

ECONOMIE: Directeur général du groupe de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) se prononce sur le déficit infrastructurel…

Publié

au

Le directeur général du groupe de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), Malam Mele Kolo Kyari, a déclaré jeudi que le déficit infrastructurel du pays restait un défi pour la livraison de gaz sur le marché intérieur alors même que la société s’efforçait de rendre le gaz accessible à tous les Nigérians dans les trois prochaines années.

Kyari, qui a parlé tout en répondant aux questions des journalistes peu de temps après la signature d’un protocole d’accord (MoU) entre le gouvernement de l’État de Kaduna, la Gas Aggregation Company of Nigeria (GACN) et la NNPC a déclaré que la NNPC comptait sur l’infrastructure existante pour livrer du gaz dans les foyers et les communautés, mais a souligné que bientôt, le gaz sera plus proche de chaque foyer et accessible à chaque Nigérian. Fayemi promet plus de transformation d’Ado-Ekiti PODCAST : Comment arrêter la tendance laide des affrontements communautaires « Ce sera probablement de l’histoire ancienne dans trois ans maximum et je peux vous confirmer que du gaz est déjà livré à Sokoto, Kaduna, dans l’est du Nigeria et dans l’État de Lagos, nous savons donc que cela fonctionne », a-t-il déclaré. Tout en assurant que le gazoduc Ajaokuta-Kaduna-Kano sera livré dans les délais, a-t-il déclaré, une fois cela fait, il y aura un volume massif de gaz dans le pays car la NNPC a travaillé sur le cadre de tarification du gaz. Dans sa remarque, le gouverneur Nasir El-Rufai a déclaré que l’État de Kaduna est prêt pour le gaz et se félicite du projet car il rapproche la disponibilité d’une importante source d’énergie supplémentaire pour les entreprises et les résidents de l’État. Le gouverneur El-Rufai a décrit le projet gazier comme un coup de pouce à la stratégie d’investissement et de création d’emplois de l’État, ajoutant que « Cela créera des emplois et fournira des compétences aux artisans qui travailleront sur les gazoducs et les infrastructures associées. Au-delà de cela, ce projet alimentera les industries qui ont répondu avec enthousiasme à notre campagne de promotion des investissements. » Il a déclaré que le gouvernement de l’État avait créé depuis 2015 deux nouvelles zones industrielles, à savoir la zone industrielle agro-alliée verte (GAAIZ) située à Chikun LGA le long de l’autoroute Kaduna-Abuja et la zone économique verte (GEZ) à Igabi LGA. « GAAIZ accueille déjà des investissements comme le projet Olam, l’usine d’engrais d’OCP du Maroc et DPAN, la joint-venture entre Dangote Industries et Peugeot pour l’assemblage de véhicules.

Cette semaine encore, la Banque africaine de développement a annoncé qu’elle financerait notre zone spéciale de transformation agro-alimentaire au sein de la GAAIZ. La zone économique verte est en train d’être développée en tant que parc industriel pour les industries manufacturières légères », a-t-il déclaré.

Source: Daily Trust

Continuer la lecture

CIMA

Au Sénégal, la possibilité de libération de Hussain HABRE…

Publié

au

Des organisations de la société civile réclament une amélioration des conditions de détention de l’ancien président HABRE.

C’est suite à une demande de Fatim Raymonde HABRE la femme de l’ex-président  qui a évoquée l’état sanitaire du président et son âge très avancé.

Le forum des justiciables a conjointe sa signature à celle de plusieurs organismes de la société civile pour réclamer des mesures de détentions appropriées. Jugé coupable de crime contre l’humanité au Tchad, Hussein Habré est détenu au Sénégal depuis 2013.

Selon ALIOUNE TINE l’administration doit prendre toutes les précautions avec le corps médical pour préserver la santé du détenu. Selon lui, un aménagent provisoire doit être observé chose qui n’a rien à voir avec sa libération car relevant de ses droits les plus absolus en tant que détenu. Pour  ses victimes, cette demande relève d’une injustice selon Clément  Abay FUTHA une de ses victimes il n’a jamais fait preuve d’une ‘’graine d’indulgence’’. Pendant son  séjour  de quatre ans en prison, il déclare avoir eu des codétenus septuagénaires qui n’ont jamais été libérés du fait de leurs vulnérabilités.

Source: RFI

M.K managers-africains

Continuer la lecture

CIMA

FERMETURE DU FORUM DE LA JEUNESSE : LA JEUNESSE AUX COMMANDES

Publié

au

Continuer la lecture
Advertisement

Tendance

Copyright © 2021 Managers africains, powered by SAMAWEB.