CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Finance

La SFI soutient Liquid Intelligent Technologies

Publié

au

Sans conteste, la Covid-19 a boosté la demande en connectivité en Afrique. Naturellement, les investissements se multiplient à cet effet. Liquid Intelligent Technologies, bien placée dans le milieu, bénéficie de l’appui de la Société Financière Internationale(SFI), branche de la Banque mondiale dédiée au financement du secteur privé.

En effet, a réitéré lundi 8 novembre son engagement à soutenir Liquid Intelligent Technologies, société panafricaine spécialisée dans la fourniture de solutions télécoms, dans le développement de l’infrastructure télécoms en Afrique. A ce jour, les investissements en capitaux propres et en dette de la SFI dans Liquid Intelligent Technologies s’élèvent à près de 250 millions $.

L’institution financière internationale indique que les investissements accordés à Liquid Intelligent Technologies contribueront à accroître la capacité de ses centres de données hyperscale en Egypte, au Kenya, au Nigeria et en Afrique du Sud par le biais de sa filiale Africa Data Centres. Ils soutiendront également le déploiement du réseau de fibre optique qui s’étend déjà sur plus de 100 000 kilomètres en Afrique subsaharienne.

En outre, à travers l’appui financier qu’elle fournit à Liquid Intelligent Technologies, la SFI veut contribuer à l’accès universel et abordable au haut débit en Afrique. Dans son rapport « Connecting Africa Through Broadband A strategy for doubling connectivity by 2021 and reaching universal access by 2030 », la Commission du haut débit pour le développement durable indique que l’Afrique subsaharienne a besoin d’au moins 250 000 kilomètres de fibre optique supplémentaires pour parvenir à l’accès universel au haut débit d’ici 2030. Soit un investissement d’environ 100 milliards $. 

Selon le directeur général de la SFI, Makhtar Diop: « Les technologies numériques transforment rapidement la façon dont les personnes, les entreprises et les gouvernements communiquent, traitent et accèdent aux informations et aux services. En travaillant avec Liquid Intelligent Technologies, nous pouvons contribuer à élargir l’accès aux infrastructures et aux services numériques qui alimentent l’économie numérique de l’Afrique, créant de nouvelles opportunités de croissance et d’emplois. C’est un élément essentiel pour la transformation économique de l’Afrique et pour mieux reconstruire » .

Faible Taux de pénétration de l’Internet mobile en Afrique

La transformation numérique de l’Afrique s’est accélérée depuis l’année dernière, poussée par la Covid-19. Le besoin en connectivité a augmenté sur le continent, mais une grande partie de la population – en majorité rurale – demeure encore privée des avantages des télécoms et du numérique selon l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA). Dans son rapport « L’Economie Mobile Afrique Subsaharienne 2021 », elle indique que le taux de pénétration de l’Internet mobile en 2020 n’était encore que de 28%, avec la 4G ne représentant que 12% des réseaux télécoms.

Dans leur rapport, « GROWING AFRICA’S DATA CENTER ECOSYSTEM: AN ASSESSMENT OF UTILITY REQUIREMENTS », Xalam Analytics et Africa Data Centres Association (ADCA) estiment que « l’élargissement de la capacité des centres de données d’Afrique est fondamental pour réduire la latence, optimiser les flux de trafic intra-africains ». Les deux partenaires soulignent qu’il faudra près de 700 centres de données supplémentaires sur le continent d’ici 2023 pour répondre à la demande croissante en connectivité et en besoin d’hébergement.

Avec Agence Ecofin

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Bons de soutien et de résilience : 38,500 milliards FCFA pour la Côte d’Ivoire

Publié

au

L’Etat de Côte d’Ivoire, à travers la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique, a obtenu le 30 novembre 2021 sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) un montant de 38,500 milliards de FCFA (57,750 millions d’euros) au terme de son émission de bons assimilables du Trésor (BAT) dénommé « bons de soutien et de résilience » de maturité 364 jours, organisée en partenariat avec UMOA-Titres basée à Dakar.

Continuer la lecture

Actualités

Communiqué de presse relatif à la cérémonie de remise des certificats du Parcours conjoint BCEAO-COFEB/HEC Paris CEMSTRAT

Publié

au

Le Centre Ouest Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB), centre de formation et de recherche de la BCEAO et HEC Paris organisent la remise des certificats de la première édition du Parcours sur le management stratégique bancaire.

Ce parcours intitulé « Certificat Exécutive Management Stratégique Bancaire (CEMSTRAT) » s’inscrit dans le cadre du renforcement des compétences des dirigeants des banques et établissements financiers de l’Union et de la sous-région dans les domaines du management et de la stratégie bancaire. Le Certificat Exécutive Management Stratégique Bancaire a regroupé 46 participants, parmi lesquels des administrateurs, des directeurs généraux et des directeurs opérationnels en exercice dans les banques et établissements financiers de la zone UEMOA.

Le parcours, dirigé par Madame Armelle DUFOUR, Directeur de projets stratégiques internationaux à HEC Paris, a été animé par une équipe de 9 Professeurs de cette grande école.

Les principaux objectifs de ce programme sont d’offrir aux dirigeants, les clés du succès dans la recherche d’une nouvelle création de valeur, l’appropriation des référentiels méthodologiques et des outils de tout premier plan, d’acquérir de nouveaux savoir-faire pour orchestrer et piloter la dynamique de réussite. La cérémonie a été rehaussée par la présence de Monsieur Tiémoko Meyliet KONE, Gouverneur de la BCEAO.

Depuis 2013, plusieurs centaines de dirigeants ont suivi avec succès les programmes certifiants, en Management Général des Activités Bancaires et en Management des Ressources Humaines, proposés conjointement par le COFEB et HEC Paris.

L’édition 2022 sera lancée au cours du mois de février.

Toutes les informations relatives aux différents parcours COFEB HEC Paris sont disponibles sur le site internet du COFEB, en cliquant sur le lien suivant : https://cofeb.bceao.int/formations-certifiante

A PROPOS D’HEC PARIS

Spécialisée dans le domaine de l’enseignement et de la recherche en management, l’école HEC Paris offre une gamme complète de formations aux décideurs de demain, à savoir le programme Grande Ecole, les mastères Spécialisés, les MSc, la Summer School, le MBA, TRIUM Global Executive MBA, le Doctorat.

Cette grande école propose également une large gamme de programmes pour les cadres et dirigeants. Créée en 1881 par la Chambre de commerce et d’industrie de Paris, HEC Paris rassemble 140 professeurs permanents, 4500 étudiants et 8000 cadres et dirigeants en formation chaque année.

Pour rappel, HEC Paris occupe, dans le classement de Financial Times, le 1er rang pour la catégorie Business School en Europe et le 2e rang mondial pour son Département Exécutive Education.

Contacts presse de HEC Paris :

  • HEC Paris : Sophie Garnichat – +33 1 39 67 94 03 – +33 6 76 21 77 54 – garnichat@hec.fr

A PROPOS DU COFEB

Le Centre Ouest Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) est le Centre de formation de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Il a été créé le 5 août 1977. Plus récemment, le 4 novembre 2019, le COFEB a connu une transformation institutionnelle qui a élargi sa mission à la recherche scientifique et aux actions de partenariat. A ce titre, le COFEB réalise des études et conduit des réflexions prospectives et stratégiques sur de nombreux sujets d’intérêt pour la BCEAO, pour les Etats membres de l’UEMOA et pour l’écosystème bancaire et financier.

Cette transformation institutionnelle, en cours de matérialisation, traduit l’ambition des Autorités de la BCEAO d’en faire un outil de formation bancaire de référence sur l’échiquier africain et mondial.

Par ailleurs, le COFEB contribue au renforcement des compétences des cadres de la BCEAO, des Banques Centrales partenaires de la BCEAO, des banques, des établissements financiers, des systèmes financiers décentralisés, des émetteurs de monnaie électronique, du monde universitaire et des administrations économiques et financières des Etats membres de l’UEMOA. C’est dans ce sens que le COFEB organise un nombre important de séminaires et d’ateliers, de conférences de haut niveau, de même que des formations diplômantes et des Parcours certifiants.

Contact du COFEB :

Direction des Affaires Administratives et de la Communication (DAAC)

courrier.zdaac@bceao.int Tel. (221) 33 839 05 00 Dakar Sénégal

Continuer la lecture

Finance

Sénégal : Afreximbank signe un partenariat de 50 millions de dollars avec le FONSIS

Publié

au

La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) a signé un protocole d’accord avec le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS) de la République du Sénégal pour fournir des capitaux destinés à accompagner les investisseurs des secteurs public et privé dans le développement de projets au Sénégal, de la phase de conception à la bancabilité. L’accord a été signé le 16 novembre 2021 à Durban, en Afrique du Sud, en marge de la deuxième Foire commerciale intra-africaine (IATF 2021).

Afreximbank et le FONSIS ont mis en place un instrument conjoint de financement de la préparation de projets. Le mécanisme vise à mobiliser jusqu’à 50 millions de dollars US pour accélérer la mise en œuvre de projets prioritaires inscrits dans le plan de développement national du gouvernement du Sénégal, dénommé « Plan Sénégal Émergent (PSE) ».

Les deux institutions aideront conjointement les investisseurs des secteurs public et privé à réduire les risques liés aux marchés et aux secteurs en proposant des services de financement et d’assistance technique qui déboucheront sur une offre régulière de projets bien structurés et prêts à l’emploi. Elles travailleront ensemble pour aider les investisseurs à préparer des projets dans différents secteurs liés au commerce et aux investissements, dont le secteur de l’énergie, des transports et de la logistique, des plates-formes logistiques, de l’industrie manufacturière, de l’agroalimentaire, de l’hôtellerie et du tourisme, de l’exploitation minière, et des services, notamment de la santé, des TIC et de l’économie créative.

Afreximbank renforcera également les capacités du FONSIS afin que cette institution puisse, de manière indépendante, réaliser des activités de préparation de projets, de mobilisation des ressources tout en faisant du Sénégal une destination d’investissement attrayante. M. Amr Kamel, vice-président exécutif d’Afreximbank en charge du développement commercial et des services bancaires aux entreprises a déclaré : «Nous sommes heureux de signer ce protocole d’accord avec l’un des principaux fonds souverains du continent. Ce partenariat est conforme au mandat et au plan stratégique d’Afreximbank, puisqu’il soutient les activités d’industrialisation et de développement des exportations au Sénégal dans le contexte de la ZLECAf.

Je suis particulièrement satisfait de l’approche du mécanisme conjoint de préparation des projets, qui s’appuie sur l’expertise technique de la Banque et les connaissances locales approfondies du FONSIS pour financer conjointement des projets prioritaires de promotion du commerce et des exportations. Le résultat escompté de cette intervention est la fourniture de projets bien structurés, prêts à l’emploi, qu’Afreximbank, le FONSIS et le secteur privé peuvent financer».

M. Papa Demba Diallo, Directeur Général du FONSIS, a déclaré : «La signature de ce protocole d’accord s’inscrit dans la volonté du FONSIS de nouer des accords de co-développement de projets avec, l’ambition de mettre en œuvre à moyen terme une facilité de préparation de projets commune avec des partenaires d’ancrage. Le co-développement de projets avec Afreximbank a l’avantage de faciliter la mobilisation des divers instruments financiers de la banque afin de mener les projets à leur bouclage financier ».

Sur le FONSIS

Le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques S.A., FONSIS, a été créé par la loi 2012-34 promulguée le 31 décembre 2012. C’est une société anonyme détenue à 100% par l’Etat du Sénégal.

A travers ce Fonds, le Sénégal a choisi d’adopter une nouvelle vision du développement et de concrétiser son choix d’utiliser le puissant levier du capital- investissement pour une croissance soutenue, créatrice d’emplois et de richesse.

Le FONSIS fédère les investisseurs nationaux et étrangers autour de projets stratégiques notamment ceux du Plan Sénégal Emergent (PSE) tout en soutenant les entreprises sénégalaises pour en faire des champions nationaux.

Le FONSIS investit directement ou indirectement, à travers des fonds thématiques (PME, promotion des femmes, etc.) ou sectoriels (agriculture, santé, etc.) qu’il met en place.

Depuis le démarrage de ses activités en 2014, le FONSIS a investi au Sénégal dans 30 transactions dans les secteurs prioritaires Santé & Pharma, Agrobusiness, Energie renouvelable avec la moitié de la capacité installée au Sénégal, Industrie, Infrastructures & Transport pour un coût de projets de 775 milliards de francs CFA à fin octobre 2021.

Jani avec le FONSIS

Continuer la lecture
Advertisement

Tendance

Copyright © 2021 Managers africains, powered by SAMAWEB.